Skip to content

Postmoderner Romantizismus: Houellebecqs ‚Sérotonine‘ (2019), ein Roman der Regression?

Gero Faßbeck


Pages 405 - 433



Abstract:
Les romans de Michel Houellebecq se caractérisent par leur posture antimoderne. Paradoxalement, cette antimodernité s’avère très moderne sur le plan formel, puisque Houellebecq met en oeuvre des éléments postmodernes pour formuler sa critique de la modernité ou plutôt de la postmodernité. Dans ‚Sérotonine‘ (2019), son dernier roman, la faillite culturelle de la modernité occidentale est liée à un échec de la libido. En s’appuyant sur le concept de régression de Freud, l’article démontre que le renouvellement de la culture ne peut, selon Houellebecq, se faire que par un retour au romantisme. En établissant des références romantiques, le texte lui-même devient un « simulacre de désir » (Lyotard), duquel est censé émaner un effet thérapeutique. Comme en témoigne aussi l’écriture du roman, l’auteur cherche ainsi à réconcilier modernité et tradition.

Share


Export Citation